Tous les samedis, un groupe d’enfants se réunit pour l’entraînement de football hebdomadaire sur les pelouses de la capitale. Au sein de ce groupe de footballeurs en herbe, Camille, 11 ans, ne passe pas inaperçu : parce qu’elle est la seule fille de son équipe, mais aussi et sur tout pour ses capacités hors pair. Quand elle court après le ballon, rien ni personne ne peut l’arrêter.

Camille est prise en charge au sein du Pilier Résidentiel de Virlanie depuis dix ans maintenant. Elle a grandi au sein des différentes maisons de la Fondation où tout le monde peut témoigner de son sourire rayonnant et de son énergie débordante. Aujourd’hui en CM2, elle dédie tout son temps libre à sa passion : le ballon rond. Elle s’illustre sur les pelouses de la métropole de Manille, comme attaquante ou aile gauche.

Tout a commencé quand Camille a eu 6 ans. Remarquée pour ses capacités sportives, elle est invitée à rejoindre le Laos Football Club, un club de football professionnel associatif. Elle prend part aux entrainements plusieurs fois par semaine, ce qui lui donne l’opportunité de se perfectionner au fil des mois, et de jouer avec des enfants venant d’autres horizons, pour la plupart issus de milieux sociaux plus favorisés.

Le football a pris de plus en plus de place dans la vie de Camille, ce n’était plus pour elle une simple activité extrascolaire mais sa passion quotidienne : ses objectifs, ses victoires, ses déceptions aussi. Le football l’a construite et lui a permis de gagner confiance en elle. « J’adore ce sport, jouer au foot me rends profondément heureuse. Je prends toujours plaisir à jouer, et ça m’est bien égal d’être la seule fille de mon équipe. »

Camille a toujours su s’émanciper des stéréotypes de genre. Quand elle ne joue pas au foot, elle rejoint volontiers ses camarades de classes sur un terrain de basket. Son rêve ? Devenir un jour pompière : une autre activité professionnelle majoritairement occupée par des hommes. Mais quand Camille a une idée en tête, une passion, un rêve, elle sait se donner les moyens d’y parvenir et ne semble pas intimidée ou entravée par les attentes sociétales liées à son sexe.

Depuis plusieurs mois, Camille participe aux entraînements de foot de manière intensive parce qu’elle a été sélectionnée (avec un autre camarade de Virlanie) pour représenter les Philippines lors de la Coupe Gothia, un tournoi de football international qui se tiendra en Chine. « Pour moi, pratiquer ma passion lors d’un tournoi international est un rêve qui va devenir réalité », explique-t-elle des étoiles dans les yeux.