La quarantaine générale est actuellement imposée sur la région de Manille par le gouvernement philippin en cette période de pandémie mondiale. L’accès aux vivres de première nécessité comme la nourriture et autres services s’avère limité. Il est primordial pour les familles de rester soudées en cette période difficile et de protéger leurs enfants contre des dangers invisibles notamment en ligne. 

 Depuis le début du confinement, on observe une augmentation du nombre de cas d’exploitation sexuelle en ligne dans les pays occidentaux. Selon John Tanagho, Directeur de la Mission Internationale pour la Justice aux Philippines, d’après des données d’ Europol, l’agence nationale du crime au Royaume-Uni et de la police suédoise, ce nombre a largement augmenté depuis la mise en place des différentes mesures de confinement dues à la propagation rapide du Virus COVID-19. [1]

 Selon l’UNICEF, malgré la mise en place d’une loi contre la pornographie infantile aussi connue sous le nom de loi républicaine 9775, le cybercrime est toujours omniprésent aux Philippines gangrenant l’environnement virtuel depuis 2012 [2].  De plus, les Philippines est l’une des principales sources en contenu pédopornographique, le pays comptait en 2018 plus 600 000 cas commercialisés de ce type de contenu. [3]

 Certains enfants marginalisés vivants dans un environnement familial instable sont particulièrement vulnérables face au risque d’exploitation sexuelle en ligne. Cet article à pour objectif de sensibiliser notre société sur la gravité de l’exploitation sexuelle en ligne des enfants et de comprendre les mesures à mettre en place afin de protéger nos enfants.

Les plus petits sont des cibles particulièrement vulnérables

Les prédateurs sexuels choisissent des cibles faciles, fragiles et facilement manipulables. En effet, les enfants constituent pour eux des victimes de choix du fait de leur innocence et naïveté. Selon l’UNICEF, la pauvreté est l’un des principaux facteurs favorisant la grimpée des cas d’exploitation sexuelle en ligne des enfants. L’extrême précarité peut pousser certaines familles à manipuler et transformer leurs enfants en objets sexuels en échange d’une certaine somme d’argent. C’est un traumatisme inimaginable pour l’enfant exploité transformant à jamais sa vision des valeurs familiales. [4]

 Les abus sexuels sur mineurs conduit souvent à des problèmes de santé mentale tels que des syndromes de choc post-traumatique, de dépression ou d’autres traumatismes psychologiques. [5]

Outre la pauvreté, les enfants philippins sont d’autant plus ciblés par les prédateurs sexuels occidentaux en raison de leur facilité à maîtriser la langue anglaise. C’est une des raisons pour laquelle, les cas de propagation de contenu pédopornographique prolifèrent aux Philippines, pays anglophone propice au tourisme sexuel. [6] 

 Depuis 2019, C’est aux Philippines que l’on compte le plus d’internautes dans le monde, facilitant le partage et la propagation de vidéos ou photos à caractère pédopornographiques pouvant causer dommages aux enfants souvent parmi les plus avides utilisateurs d’Internet.

 

Comment protéger nos enfants contre l’exploitation sexuelle en ligne ?

Partenaire de Virlanie de longue date, le réseau de protection des droits des enfants aux Philippines (CRN) et l’organisation Enfants Protégés PH, ont récemment publiés des conseils de sécurité à suivre afin de protéger nos enfants des effets néfastes d’Internet. De cette manière, nous pouvons éduquer nos enfants sur les risques encourus en ligne.

 1. Leur apprendre à ne pas partager d’informations personnelles

 Suivre le fameux adage bien connu de nos enfants : « Ne parle pas aux inconnus » et l’appliquer à leur comportement en ligne. Il est préférable pour eux d’éviter tous contact avec des inconnus et ainsi éviter tout risque de communiquer des informations à des individus potentiellement nuisibles.

2. Interdire votre enfant de rencontrer une personne contactée en ligne

Suivez les interactions internet suspectes de vos enfants. Découragez toute rencontres d’un « Ami » rencontré sur internet. Faire confiance aux étrangers est très risqué.

3. Ne pas répondre aux publications obscènes et/ou négatives

 Il existe de nombreuses controverses, débats endiablés parfois obscènes sur les plateformes de réseaux sociaux. Cela peut parfois avoir des effets néfastes sur le mental. Assurez-vous que votre enfant évolue dans un environnement digital sain dans lequel il peut profiter sereinement des avantages d’internet. Vérifiez les paramètres de sécurité du réseau social de votre enfant. Vous pouvez ainsi contrôler le contenu présenté à votre enfant afin qu’il ne présente pas d’imagerie choquante ou néfaste.

 4. Apprenez à votre enfant de toujours se déconnecter de son compte

 Rappelez à votre enfant qu’il ou elle a toujours la possibilité de se déconnecter à tout moment s’il ou elle se sent mal à l’aise.

 5. Faites comprendre à vos enfants qu’ils ne doivent pas télécharger de logiciels sans votre approbation préalable

 Faites attention à ce que votre enfant télécharge sur Internet. Un logiciel malveillant peut compromettre la sécurité de vos données et celles de votre enfant.

 6. Ne partagez pas vos mots de passe

 Protéger vos mots de passe et inculquez à votre enfant l’importance de ne pas partager leurs propres mots de passe avec leurs amis ou qui que ce soit.

7. Dites à vos enfants de vous prévenir à la vue de contenu inapproprié

 Soyez ouvert et calme et discutez avec votre enfant de ce qui constitue un contenu approprié ou non. Responsabilisez votre enfant afin qu’il se sente considéré et prêt à se confier s’il se sent en danger sur Internet

8. Faîtes attention aux arnaques

Soyez méfiant envers les annonces trop belles pour être vraies. S’il l’on vous propose de « faire de votre enfant un star », vérifiez qu’il ne s’agit pas d’une arnaque et privilégiez la sécurité de votre enfant avant d’accepter la moindre proposition.

 9. Prenez connaissance de vos paramètres de sécurité

Faites usage des paramètres de sécurité présents sur tous les réseaux sociaux. Ils vous permettront de protéger votre enfant contre des inconnus malveillants et tout contenu jugé inapproprié pour un enfant

 10. Toujours réfléchir avant de publier sur les réseaux

Assurez-vous que votre enfant ne poste pas de contenu qui pourrait lui nuire sur internet. Tout ce qui est posté en ligne à une répercussion majeure sur son image et sur la perception que les autres ont de lui ou elle.

En suivant les quelques conseils simples proposés dans cet article, vous assurerez à votre enfant un environnement virtuel sain et sécurisé. Favorisez l’éducation, l’écoute et l’empathie afin d’établir en vous et votre enfant une relation de confiance sur son comportement sur internet.

La fondation Virlanie, membre actif du réseau de protection des droits des enfants (CRN), promeut l’accès inclusif d’Internet pour tous les enfants. Il faut pour rendre cela possible, renforcer les lois luttant contre l’exploitation sexuelle en ligne des enfants. Nous continuerons de lutter et plaider pour une meilleure protection de l’environnement virtuel de nos enfants. Il est nécessaire de rester vigilant sur la question et de continuer à conduire des études concernant l’évolution du nombre d’abus sexuel en ligne afin de mieux comprendre et d’éradiquer ce phénomène.

 

Sources :

[1] GMA News Online. “Increase in Child Sex Abuse Livestreams Observed during COVID-19 Lockdowns -Report.” GMA News Online. GMA News Online, April 11, 2020. https://www.gmanetwork.com/news/news/nation/733555/increase-in-child-sex-abuse-livestreams-observed-during-covid-19-lockdowns-report/story/.

[2] UNICEF. “New Baseline Study on Violence Against Children in the Philippines_Systematic Literature Review of Drivers of Violence,” p. 6

[3] UNICEF. 2020. “SaferKidsPH advocates to stop online sexual abuse and exploitation of children,” https://www.unicef.org/philippines/press-releases/saferkidsph-advocates-stop-online-sexual-abuse-and-exploitation-children

[4] UNICEF. “New Baseline Study on Violence Against Children in the Philippines_Systematic Literature Review of Drivers of Violence,” p. 6

[5]ChildFund Alliance. The costs and economic impact of violence against Children, p. 8

[6] UNICEF. “New Baseline Study on Violence Against Children in the Philippines_Systematic Literature Review of Drivers of Violence,” p. 6