Dimanche 14 mai, les philippins célébraient la fête des mères. Le 18 juin, c’était la fête des pères. Chez Virlanie, nous célébrons et cultivons la parentalité tous les jours au travers de notre programme résidentiel. Au fond, nous pensons que de tout ce qui peut définir le fait d’être parent, l’ascendance biologique est le facteur le moins pertinent. Nous en sommes tous les jours témoins en constatant les relations exceptionnelles que partagent nos parents de maisons et nos enfants.
Les parents de Virlanie tissent avec nos enfants des liens infiniment plus forts encore ceux du sang. Souvent appelés « Papa » et « Maman », ils les couvrent d’amour et d’affection, les comprennent et les éduquent dans un savant mélange d’indulgence et d’exigence – afin qu’ils deviennent un jour des adultes autonomes. Ils sont aussi pour nos enfants des modèles auxquels s’identifier.

C’est pour leur rendre hommage que nous avons voulu leur consacrer cet article. Voici-donc une collection de portraits et de témoignages sur leur expérience de la parentalité dans les maisons de Virlanie :

Mama Phoebe, Tanglaw Home

C’est un travail passionnant et très enrichissant. Cela a été difficile pour moi au début, mais depuis que je connais leur histoire, je fais de mon mieux pour les rendre heureux. Maintenant, je sais mieux gérer leur comportement.

 

 

 

 

 

 

Mama Joan, Elizabeth Home

Je travaille ici depuis presque 10 ans. Je suis heureuse d’avoir appris à m’occuper des adolescents. Je m’en occupe exactement comme de mes propres enfants.Pour la fête des mères, j’ai reçu de la part des filles des fleurs et de jolies lettres. Elles m’ont couverte de baisers et suppliée de rester près d’elle. Elles savent que je suis âgée et que je devrais bientôt partir à la retraite mais je ne m’y résous pas non plus, parce que je suis toute aussi attachée à elle qu’elles sont attachées à moi.

 

 

Papa Ricky, Tanglaw Home

Je travaille pour Virlanie, et à Tanglaw depuis 6 ans.
Tout ce qui m’importe, c’est que les enfants sachent qu’ils ont un père qui sera toujours là pour les soutenir, les aider, qui les guidera dans la vie, qui les encouragera à poursuivre leurs rêves. Quand les enfants arrivent ici, il faut prendre le temps d’apprendre à les connaître, à les comprendre, savoir d’où ils viennent – afin d’adapter notre comportement à chacun d’entre eux. Nous sommes à la fois des parents, des professeurs, des infirmiers, des psychologues. Nous devons exercer toutes ces fonctions à la fois car nous agissons sur des vies humaines !
Ma plus grande satisfaction c’est de voir leurs réactions, leurs comportements reconnaissants envers moi. Quand je vois qu’ils appliquent ce que je leur ai appris, qu’ils me montrent du respect et de l’affection, je suis très fier. Si je m’assois seul dans un coin après une longue journée, il y en aura toujours un pour venir vers moi et me masser le dos. C’est un pur bonheur, ils vous couvrent d’affection, prennent soin de vous comme vous le faites pour eux. Tout cela fait chaud au cœur.

Mama Loida, Aime Home

Je suis toujours heureuse de m’occuper de ces enfants, et je les traite comme si c’était les miens.

 

 

 

Mama Estela, Masaya Home

Être maman demande plus que de l’amour et du temps pour les enfants. Être maman c’est connaitre par cœur chacun des enfants, et leurs donner ce dont ils ont besoin.

 

 

 

 

 

Papa Pete, Ella Yallah Home

Au mois de Juin prochain, cela fera un an que je travaille chez Virlanie. S’occuper d’adolescents n’est pas toujours facile mais parfois très gratifiant car je ressens toujours leur affection. Je sais aussi que l’amour que je leur porte est très important pour eux. Ils ressentent ma sincérité et mon dévouement. Les comprendre, être empathique et patient fait partie de mon travail quotidien. Le soutien de toute l’équipe me permet aussi de surmonter les moments difficiles.

 

 

 

 

 

Mama Mariana, Aime Home

Je travaille ici depuis 3 ans. J’ai vraiment le sentiment que ces enfants sont devenus les miens. Je n’ai pas pu célébrer la fête des mère avec mon propre enfant, mais je suis quand même heureuse de pouvoir être une mère pour ceux qui ont, plus que tous, besoin de l’amour d’une mère.

 

 

 

Papa Jess, Masaya Home

Quand je suis arrivé chez Virlanie, je n’ai jamais envisagé mon rôle de père comme un travail. When I first came to Virlanie, I didn’t think of this as a job. Pour moi, c’est une vocation, je sais que les enseignements que je leur prodigue leur serviront toute leur vie.

 

 

 

Mama Nelly, MPCC

Je travaille pour Virlanie depuis 15 ans. Etre une mère vous met à l’épreuve tous les jours car vous vivez tantôt des moments de joie, tantôt de tristesse, et parfois de vraies difficultés. Mais c’est toujours extrêmement enrichissant. Etre une mère à la maison Marco Polo me rend heureuse parce que toute la fatigue disparaît aussitôt qu’ils me serrent dans leurs bras. Si tout était à refaire, je choisirais d’être leur mère à nouveau. Ils sont ma vie. Je ne serai pas heureuse sans eux.

 

 

 

Papa Jerry, Aime Home

Réussir à échanger avec les enfants est en soi une victoire pour moi. Ayant tous des handicaps, établir la confiance et une communication est plus difficle avec eux qu’avec les autres enfants. Mais, petit à petit, j’ai appris à les comprendre et à établir certaines formes de communication. D’abord, il faut les mettre en confiance, il faut qu’il sachent qu’ils sont avec quelqu’un qui leur veut du bien. Je peux être leur copain de jeu, ils peuvent rire de moi. Ce que j’apprécie, c’est qu’ils ressentent quand je suis sérieux ou pas, il y sont sensibles et adaptent leur comportement en fonction de la situation. Une fois, j’étais triste et ils sont venu me réconforter. J’ai aussitôt retrouvé le sourire.

 

Mama Lyn, Elizabeth Home

J’ai travaillé dans la maison Marco Polo avec des enfants de 4 à 7 ans pendant deux ans avant d’être transférée ici, à la maison Elizabeth où je m’occupe d’adolescentes qui ont entre 12 et 18 ans. Etre une mère ici n’est pas tous les jours facile mais, bien sûr, avec la passion, rien n’est impossible. Souvent, elles débattent avec moi mais c’est une bonne chose car je leur apprends à être fermes dans leurs décisions. Au moins, elles écoutent nos conseils et je suis heureuse de dire que je m’accomplis pleinement dans mon travail car je vois l’évolution des filles, elles mûrissent et nous apportent beaucoup d’amour. Elles m’ont écrit de très jolies lettres pour la fête des mères.
Notre travail peut être éprouvant parfois, mais quand je vois que je peux les aider à changer, les guider et les accompagner vers un avenir meilleur, c’est la joie et la satisfaction qui priment. Je suis fière de faire partie de Virlanie parce que cela m’a appris à être plus patiente et ouverte d’esprit. J’aime ces enfants comme les miens.

Mama Andrea, BTH

Je suis Mama de 20 bébés et jeunes enfants. Ma plus grande satisfaction en tant que mère c’est d’avoir des retours positifs des parents d’adoption. Cela prouve qu’on a rempli notre mission.

 

 

 

 

Papa Noel, MPCC

Cela fait déjà 18 ans que je travaille chez Virlanie. En ce moment, je suis Papa à la maison Marco Polo, je m’occupe de 19 enfants de 4 à 7 ans. Pour moi, être père c’est donner aux enfants tout l’amour et le respect qu’ils méritent et dont ils ont besoin.