« Nous nous devons d’écouter la voix des enfants des rues et d’essayer de travailler ensemble afin que ceux-ci soient traités de manière égale » a témoigné Marie Michel, la responsable de l’Ecole Mobile de Virlanie lors de la Journée internationale des enfants des rues le 13 Avril 2018 dernier à Delpan, Manille.

Ayant comme thème « Kamalayan sa mga Karapatan » (Conscience des Droits), l’événement visait à promouvoir les droits des enfants de la rue, et a réuni le personnel de Virlanie, les parrains et les bénéficiaires au cours d’un après-midi où le rapprochement, la sensibilisation et le plaidoyer étaient à l’ordre du jour.

« Des services basiques devraient être donnés à tout le monde. Ils devraient être hébergés correctement dans des institutions faites pour les enfants ; cette célébration est là pour nous rappeler que si nous travaillons ensemble, nous pouvons faire quelque chose. Nous ne pouvons pas attendre éternellement l’aide du gouvernement, du Département du Bien-être Social et du Développement. Nous devons aussi agir pour la cause des enfants de la rue, et nous pouvons le faire si nous travaillons tous ensemble », a ajouté Marie Michel.

Parmi les points marquants de l’événement, on compte les chansons et les pièces dansées présentés par les jeunes adultes et les enfants de l’Ecole Mobile.

L’organisation The Rising Youth, composée de jeunes adultes de Virlanie, a également présenté leur poème colletif chorégraphié « Kamalayan ».

Au-delà de reconnaître les droits des enfants de la rue, l’événement a également été une opportunité pour les parrains, les volontaires et le personnel de Virlanie de rencontrer les enfants et les familles pris en charge par l’Ecole Mobile.