Virlanie a été rapidement amenée à accueillir des enfants des rues souffrant de handicap au sein de ses programmes résidentiels : deux maisons spécifiques ont été ouvertes pour accueillir ces enfants aux besoins particuliers – les Maisons Aime(Makati) et Jade (Cavite). Contrairement aux autres enfants, il est difficile de trouver des vraies portes vers l’autonomie pour ces enfants, car aux Philippines, les personnes en situation de handicap sont très souvent rejetés par la communauté.

Le projet FAITH est né de ce besoin et de l’envie de contribuer activement à l’amélioration de la vie des jeunes adultes handicapés aux Philippines. Il s’agit de créer une communauté agricole qui offre un cadre de vie propice au développement des jeunes adultes en situation de handicap, au sein d’une ferme développée en suivant les préceptes de l’agriculture biologique et de la permaculture dans la région de Negros.

Trente et un jeunes adultes en situation de handicap vont participer à ce projet de communauté agricole. Ils recevront des formations en agriculture biologique, en permaculture et également des ateliers de cuisine. En parallèle, une éducation plus traditionnelle sera maintenue avec des cours de mathématiques, lecture et écriture. Ils seront également accompagnés afin de devenir de plus en plus autonomes dans les tâches ménagères et la gestion de la maison. L’idée est d’aller vers une autonomie guidée pour les jeunes adultes en situation de handicap bénéficiaires de la Fondation.

Prenant la mesure des impacts du dérèglement climatique et plus généralement des problématiques environnementales, le projet FAITH s’engage dans la voie dudéveloppement durable. Ainsi la communauté tendra à l’autosuffisance alimentaire, en produisant sa nourriture biologique pour des comportements alimentaire plus sains ; et énergétique, en produisant sa propre énergie par le solaire et l’éolien. Les bâtiments de la communauté seront de plus conçus suivant les principes de l’écoconstruction.

Les préoccupations environnementales permettront à la communauté de réduire peu à peu sa dépendance envers des financements extérieurs. Des activités génératrices de revenus seront aussi progressivement montées telles que :

  • un magasin et café biologiquesera mis en place et vendra les produits de la ferme.
  • un centre de formationoffrira à la location des salles de réunions et un service de restauration. Des plats simples seront proposés, à partir des produits de la ferme. Ils seront préparés par les jeunes adultes avec le support de volontaires et d’un cuisinier.

Ces espaces ouverts au public ont aussi pour but de favoriser l’interaction entre les jeunes adultes bénéficiaires et un public local extérieur à la communauté.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le projet FAITH, vous pouvez contacter la coordinatrice à faithproject.cadiz@gmail.com