Vingt-quatre participants de six pays asiatiques (Philippines, Cambodge, Vietnam, Hong Kong, Népal et Timor oriental) et de deux pays européens (Espagne et Portugal) se sont réunis à l’hôtel Solace de à Makati aux Philippines pour participer à une formation destinée aux travailleurs sociaux de rue. La formation s’inscrit dans le cadre du projet ASYA (Advocacy for Street based Youth work and Networking Action), cofinancé par le programme Erasmus + de l’Union européenne.

Social Street Work Methodology

Au cours de la formation de cinq jours, les participants ont échangé leurs meilleures pratiques de travail. La méthodologie du travail social de rue est une approche fondée sur le respect et la tolérance envers les populations les plus exclues. Selon le Guide international sur la méthodologie du travail de rue à travers le monde, sur lequel la formation est basée : « L’objectif du travail social de rue n’est pas d’emmener « à tout prix » une personne hors de la rue ou de son entourage, surtout si cela consiste à la cloisonner dans un nouveau contexte social où elle se sentira mal à l’aise. Quel que soit le contexte, qu’il s’agisse d’un enfant, d’un jeune ou d’un adulte, le travail d’accompagnement consiste à renforcer l’estime de soi, à développer les compétences personnelles, indépendamment du degré d’exclusion”

Five-day Training

Le premier jour de la formation a débuté par une brève cérémonie d’ouverture, avec un mot de bienvenue du fondateur de Virlanie, Dominique Lemay. Après la cérémonie, les participants ont eu la possibilité d’échanger et apprendre à mieux se connaître. Ils ont été répartis en petits groupes et ont été invités à parler de leurs perceptions de la rue par le biais de jeux de rôle.

 

 

La deuxième journée a été consacrée à une autre activité de groupe. A travers la création d’affiches, les participants ont synthétisé les valeurs, les objectifs, les bénéficiaires ciblés du travail social de rue et leurs diverses interventions.

 

Lors de la troisième journée de formation, les participants ont pu visiter les locaux d’organisations intervenant dans les rues de Manille et aussi certains sites touristiques de la région. Le premier arrêt était à Virlanie puis le quartier d’Intramuros, la ville fortifiée : la partie la plus ancienne de l’agglomération. Les participants se sont ensuite rendus à l’unité mobile de Virlanie où ils ont participé aux séances d’éducation de rue. Peu de temps après, ils se sont rendus à Child Hope Philippines (une autre association œuvrant dans les rues de Manille), puis dans un autre site touristique, le parc Rizal, le parc central emblématique de Manille. La journée s’est terminée avec un délicieux dîner préparé par Bahay Tuluyan, une autre association philippine œuvrant dans la rue.

 

Au cours du dernier jour de la formation, chaque participant a partagé son expérience la plus mémorable et sa réflexion sur la formation. Sum, une des participantes, a déclaré : «Ce fut une belle expérience, en particulier lorsque nous avons visité les rues. J’avais le sentiment que mon travail importait et j’avais envie de faire mieux. » Sum travaille comme assistante sociale à Hong Kong Playground Association.

 

Visionner la vidéo résumant les 5 jours de formation :

 

La formation est rendue possible grâce aux partenariats de Virlanie avec Dynamo International, le réseau international des travailleurs sociaux de rue basé à Bruxelles en Belgique, l’institut de formation Street Work basé à Lisbonne au Portugal et l’Associacion Navarra Nuevo Futuro de Pampelune en Espagne.